Accueil du site > Flâner > Blanche neige contre Dentelle noire...

Blanche neige
contre Dentelle noire...
Flâner

© Arcadia Motion Pictures © Arcadia Motion Pictures

Il était une fois Blanche Neige... En conte, par les frères Grimm. En dessin animé ensuite. Cette histoire, c’est le patrimoine de l’humanité. Voici maintenant un Blancanieves espagnol, film muet en noir et blanc. Les personnages de la légende germanique ont été transposés dans l’Andalousie des années 20. Le roi est toréro. La reine une belle danseuse flamenca. La marâtre est une tueuse sadique qui fouette et empoisonne, le chasseur son amant un sinistre étrangleur. La princesse ibérique manie plus volontiers la muleta que le balai. Car ce film au suspense haletant est tout sauf nostalgique ou puéril. Le sang y coule, les coups y tuent. L’image, sophistiquée, a d’abord été prise en couleurs puis refilmée sur une pellicule noir et blanc pour restituer plus de nuances et de contrastes. Loin d’une imagerie de carte postale, danseuses de flamenco, Vierge extatique de la Macarena, arènes de la Maestranza soulevées par la ola, toros et toreros bravos, ont la puissance des mythes. Et si la forme renvoie aux ancêtres du cinéma, scènes dans la roulotte avec les nains et exécution de la satanique belle-mère dignes de Freaks, archaïsme des trognes à la Bunuel d’avant la guerre civile, Blancanieves est une histoire moderne, émouvante jusqu’au dernier plan, jusqu’à la dernière larme. Blancanieves. Film espagnol de Pablo Berger avec Maribel Verdu, Daniel Gimenez Cacho, Macarena Garcia (1 h 44). 14 nominations aux Goya et meilleur film étranger 2013 aux Oscars http://www.allocine.fr/film/fichefi...