Accueil du site > Djemilove > Philippe Morillon joue de son snobisme esthétique.

Philippe Morillon joue de son snobisme esthétique. Djemilove

Tableau N°3,Le Général de Gaulle en perfecto « Ce dessin traduit bien l’insolence, la gaîté sympathique, gouailleuse et déjà un peu désespérée de ce moment dans le temps ». Violetta Sanchez

Tableau N°31, Le garçon du parking. « Le parking à ciel ouvert. L’air rock mais mélancolique du garçon, beau et buté. La gaîté clownesque du tableau surréaliste. À droite, une femme, une farce à laquelle le garçon ne sourit même pas. Il regarde ailleurs, parce qu’il aime les garçons. » Djemila Khelfa 

Philippe Morillon 80’

ILLUSTRATIONS 1973/1983

La Galerie du Passage expose une série d’illustrations des années 1974 à 1980 réunies dans un coffret tiré à 100 exemplaires,. Philippe Morillon, témoin et acteur privilégié de ces années ou l’illustration était omniprésente dans la presse, le cinéma, la musique, a choisi quelques images culte de cette période. Ce choix a été donné par Philippe Morillon aux figures de cette époque qui se sont amicalement prêtés au jeu : chacun optant pour son image iconique favorite. S’inspirant de l’album « Ultra Lux » sur ses travaux d’illustrateur en 1982, préfacé par Andy Warhol(il réalisait des chroniques et des photographies pour le magazine de Warhol « Interview »), Philippe a tout naturellement proposé son projet à Pierre Passebon avec qui il a déjà exposé « Une dernière danse ? » série de photographie sur la bande du Palace. Son nom reste d’ailleurs attaché à ce lieu dont il réalisa l’affiche et le logo et partagea toutes les fêtes.

Directeur artistique des magazinesEgoïste et Vogue, collaborateur de Pierre et Gilleset ami de Karl Lagerfeld, son œil a toujours été apprécié. Son travail graphique réalisé à l’aérographe préserve l’esprit du Pop’art et de l’Hyperréalisme.

En ce moment A la Galerie Pierre Passebon jusqu’ au 18/11 20-26 galerie Véro-Dodat, Paris 1er Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 19 h