Accueil du site > Djemilove > Ni soprano , ni basse, Miku Hatsune est l’héroïne vocaloïde de " The End " (...)

Ni soprano , ni basse, Miku Hatsune est l’héroïne vocaloïde de " The End " opéra japonnais inédit... Djemilove

Miku Hatsune

VOCALOID OPERA

Que pourrait être un opéra contemporain ? Est-il seulement imaginable sans interprètes vivants ? Le musicien Keiichiro Shibuya veut répondre à ces questions en expérimentant une voix créée par un logiciel. Miku Hatsune est une « vocaloïde », qui est à la chanteuse ce que l’humanoïde est à l’être humain. La musique utilise des sons de synthèse d’instruments à cordes ou à vent classiques, mais aussi de la musique électro. L’œuvre est née d’une collaboration entre des acteurs de l’avant-garde : musicien, auteur et metteur en scène, vidéaste et membre d’un collectif d’architectes new-yorkais. « L’héroïne », habillée par Marc Jacobs, a acquis une notoriété telle que le nombre de visionnages de ses clips sur internet dépasse celui de Lady Gaga. Elle évolue au milieu de projections d’images incroyablement sophistiquées à partir desquelles le récit se construit : on trouve ici une trame dramatique, des arias, des récitatifs, tout comme dans un opéra traditionnel. À ceci près qu’aucun être humain n’est présent sur la scène : de ce dispositif naîtra un opéra futuriste inédit !

The End VOCALOID OPERA Distribution Musique :Keiichiro Shibuya Conception : Keiichiro Shibuya Livret : Toshiki Okada Scénographie : Shohei Shigematsu Costumes : Marc Jacobs Vidéo : YKBX Lumières : Masakazu Ito Sound designer : evala Programme Vocaloid Pinocchio Miku Hatsune clavier : Keiichiro Shibuya P Au Théâtre du Châtelet . 13 et 15 novembre 2013 à 20h. Par téléphone au 01 40 28 28 40

En japonais, surtitré