Accueil du site > Djemilove > David Rochline et son monde onirique

David Rochline et son monde onirique Djemilove

Le jugement de Paris Hilton, 2009-2013, technique mixte, 42x30 cm ©courtesy Muzéo

Portrait de David, réalisé par Sophie Calle

Tout va très bien, Madame la marquise, 2008-2013, fusain, 110x150 cm ©Pascale Lafay

Cumulard de talent , DAVID ROCHLINE, empile les rôles d’acteur, de peintre, d’illustrateur de scénographe, de chanteur et de comédien. Sur les notes comme sur la toile ou sur les mots, cet homme orchestre joue avec virtuosité. Son dernier itinéraire buissonnier nous fait passer par la rue de Paradis pour nous rentre au Purgatoire où son expo L’aquarelle et les ciseaux nous hisse au septième ciel. Son monde fantasmagorique, il le conjugue au mode grivoiserie bonbonnière très XVIII ème siècle. Il y a du Pompadour en moins frigide dans sa Tout va très bien, Madame la marquise. Mais nous sommes bien au XXI ème siècle et vive le féminisme ! Le jugement du Pâris devient Le jugement de Paris Hilton où l’on voit, prélude à l’après midi d’une nympho, la dévoreuse de santé yankee soupeser d’un œil concupiscent les attributs des mâles du pays. Pour les amateurs de généalogie, David est le frère de la créatrice Elisabeth Garouste, épouse de Gérard Garouste. Modestement, ce grand peintre voit en David le plus talentueux du trio.

Le Boudoir au lapin, 2009-2013, technique mixte, 42x30 cm ©courtesy Muzéo

Purgatoire 54 rue de Paradis, Paris 10e, est prolongée jusqu’au vendredi 31 mai