Accueil du site > Djemilove > La lampe d’Amlaoui

La lampe d’Amlaoui Djemilove

Lampe créée par Hadjadj Amlaoui

Séquoia humain par le gabarit, regard conquérant, tignasse en ordre de bataille, on imagine Hadjadj Amlaoui tenant le rôle de Gengis Khan dans une super production de la Metro Goldwin. Et la folle du logis aurait en partie raison ! Né en Meurthe et Moselle, d’un père mongol et d’une mère algérienne, ce quadragénaire, force de la nature, galope sur trois continents. Il est donc homme de grands espaces ! Le Sahara et les Touaregs représentent l’un ses pôles d’exploration. Atavisme oblige, l’Himalaya et l’Asie centrale constituent l’autre centre de gravité. Choix logique dans la mesure où la quête de la spiritualité est sa préoccupation majeure. Itinéraire gratifiant car il lui permit d’approcher le Dalaï Lama. Homme à surprises, Hadjadj l’est également par sa formation. Tourneur fraiseur mais aussi étudiant la langue française en Sorbonne. Avec de telle prémisses, l’artisanat d’art devient la voie idéale pour exprimer le travail qu’il fait sur lui même. J’ai pu découvrir ce noble artisan en train de façonner et de mêler le verre, le bois et l’acier pour réaliser des merveilles comme cette lampe Nouwara (fleur en arabe) . Chacune de ses productions est un hymne à la joie !

Portrait de l’aritste Hadjadj Amlaoui

pour tout renseignement : djemilove3@gmail.com