Accueil du site > Frimer > « Indigènes urbains »

« Indigènes urbains » Frimer

Voilà qui pourrait définir l’intention d’Albert Elbaz et Lucas Ossendrijver dans la présentation de la collection Lanvin été 2011. L’homme Lanvin est un dandy nomade des étendues citadines saturées. Cheveux en brosse architecturée, regards qui percent à jour notre époque, scrutant l’horizon, boucaniers enturbannés. Ils arborent des bijoux du Nouveau Monde sertis à leurs cous comme des trophées. Ces voyous célestes en pantalons fuselés semblent marcher vers la liberté en sandales de trekking et polo clergyman. Nous voici loin des clones androïdes ultra-sophistiqués ! Les femmes vont désirer piller leur dressing et les déshabiller sauvagement ! _Un alchimie expérimentale tout droit sortie du laboratoire Lanvin et du cerveau de ces deux savants visionnaires de la mode « l’an vingt » du troisième millénaire !