Accueil du site > Djemilove > Michael Kiwanuka "Soul again"...

Michael Kiwanuka "Soul again"... Djemilove

En ces temps de division hystérique, Michael Kiwanuka fait l’unanimité de Libération au Figaro et on ne s’abstient pas... Parce qu’avec lui, on roule en Ford Mustang 1967 sur les chemins de la soul dans un désert californien, entre les canyons de l’Utah et les bayous cajuns avec Otis Redding et Marvin Gaye in the back of the car ou quelque part dans les rues de Camden à Londres, son quartier d’adoption avec Tim Buckley au volant du taxi londonien, le fantôme de Amy Winehouse sur le trottoir tellement la voix rapeuse et mélancolique de ce jeune géant de 24 ans aux allures de collégien en cardigan vient de partout et de nulle part. Embarquement immédiat, destination chez lui : "Home again",3,40 min d’une ballade intemporelle, chargée de messages positifs, de lyrisme émotionnel à rompre les plus endurcis, de son vintage au goût vinyle, d’une patine vocale désuète et musclée, d’un pur souffle d’humilité lavé de tout logo... En concert à La Maroquinerie le mercredi 18 avril, malheureusement complet... Mais vous pouvez toujours l’écouter dans votre Autolib’ et jouer les idéalistes en faillite...