Accueil du site > Djemilove > Ferry en fer de dance !

Ferry en fer de dance ! Djemilove

Bryan Ferry avait choisi le temple de la mode pour un concert privé au Bon Marché dans le cadre du vernissage de l’expo « So London ». Les salons feutrés vont si bien à notre crooner britannique à l’élégance toujours aussi raffinée et qui distille un mélange si subtil de pop arty et soul si suave ! Des reprises groove de Roxy Music — « More than this » — aux standards à la préciosité éternelle et à la sensualité torride et pudique « Slave to Love », « Jaleous Guy », notre dandy britannique rayonne devant un parterre de filles de vingt ans tout émoustillées au premier rang devant tant d’harmonie scénique : une présence, un charisme et une silhouette à faire pâlir les jeunes premiers, les complet sombre et cravate noire de rigueur. Un sourire coquin qui trahit le plaisir permanent que Ferry donne et prend. Un guitariste à la tignasse aussi insolente que le talent, des choristes blacks « so chic and so groove », des danseuses blanches endiablées, un public séduit et béat, une pluie d’applaudissements qui tombe des trois balcons… Bienvenue dans la sphère de l’intime et du chuchotement en compagnie de ce Vert Galant sous l’alcôve si française de la galerie des parfums...

Notre séducteur, de soixante ans s’il vous plaît, sait toujours aussi bien faire swinguer la pop et la soul de sa voix d’un romantisme décadent et glisser à l’oreille des femmes ce qu’elles veulent entendre, dans la langue de Shakespeare… Slave to Bryan !