Accueil du site > Djemilove > FONDATION GIACOMETTI : Patti Smith et Jean Genet, un chant d’amour (...)

FONDATION GIACOMETTI : Patti Smith et Jean Genet, un chant d’amour ! Djemilove

Au coin de la rue, L’aventure, titraient les philosophes en herbe A. Finkelkraut et P. Bruckner dans un essai consacré à cette dernière en 1979. En effet, j’ai pu en faire l’expérience au hasard de mes pérégrinations sur les trottoirs de la capitale, par ces " bons soirs de juin ". Mes pas me conduisirent bien opportunément Jeudi 20 juin, veille du solstice d’été, vers le sculpteur de "L’Homme qui marche", au 5 rue Victor Schœlcher dans le quartier de Montparnasse où l’artiste a travaillé toute sa carrière. Deux barrières de métal recouvertes d’un drap blanc attiraient mon œil laser. Habillée d’une combinaison en Wax africain de couturier Xuley Bët qui n’aurait pas déplu au sculpteur influencé par l’Océanie et l’ Art nègre, je saisissais l’occasion pour pénétrer furtivement dans l’antre consacrée à Alberto Giacometti dont on célébrait l’inauguration. Cette fondation installée dans l’ancien atelier de l’artiste-décorateurPaul Follot, un hôtel particulier classé de style Art Déco, dont les décors ont été préservés, restaurés et réaménagés est un véritable écrin de modernité dont l’accès est jalousement gardé par les gardiens du temple.

Djemila Khelfa alias DjemiLove

Je sollicitais la bienveillance de l’une de ses vestales,Catherine Grenier, directrice de la Fondation et initiatrice du projet. J’avais mon sauf-conduit, j’allais être initiée et comment !? Les fidèles étaient rassemblés dans le sanctuaire vivant du Dieu de l’art moderne pour rendre hommage à une autre déesse du rock new yorkais, celle- là : Patti Smith donnait pour l’occasion un concert privé devant les statues d’airain en mouvement aussi longilignes que la prêtresse échevelée grisonnante. Sous les alcôves résonnait le chant de Gloria de Patti Smith auquel répondait le Chant d’amour de Jean Genet, ami de Giacometti.Boltanski restait bouche-bée devant la star et les étoiles du temple à ciel ouvert, Mme Françoise Nyssen, ministre de la Culture, serrait d’une poigne "trumpienne" la main de Jacky Maglia, photographe de Jean Genet et légataire universel de l’auteur sulfureux de Querelle de Brest.

Christian Boltanski et DjemiLove

Patti Smith entamait le chant hypnotique de Because the Night, les ombres tutélaires des bronzes efflanqués frémissaient, les têtes jamais exposées et autres plâtres laissés inachevés à l’atelier par la mort de l’artiste reprenaient vie - les pinceaux éparpillés ici et là se hérissaient , le mobilier personnel fait de bric et de broc conservé religieusement par Annette, la veuve de l’artiste frissonnait...

La hasard avait guidé mes pas mais je ne savais pas que j’allais musardant rencontrer d’autres destinées transfigurées en destin...Au coin de la rue, la muse !

Patti et Djemila

L’institut s’ouvre sur une exposition consacrée à l’ "Atelier de Giacometti vu par Jean Genet" le mardi 26 juin au 16 septembre 2018.

Giacometti / Genet. L’atelier d’Alberto Giacometti vu par Jean Genet