Accueil du site > Flâner > Com contre dictateur…

Com contre dictateur… Flâner

Pour réussir une campagne de pub, il faut une stratégie gagnante, un produit, un logo, un slogan, un jingle qui font tilt. Qui plaisent au maximum de gens. Plus un discours optimiste, à la Coca-Cola version années 80. Dans son film No, Pablo Larrain montre comment, avec ces ingrédients soft, le Chili va réussir à se débarrasser du brutalissime Pinochet. Face aux pressions internationales, le dictateur cherche à se faire adouber grand démocrate par la voix des urnes. C’est la gaffe. René Saavedra, le concepteur de la campagne interprété par Gael Garcia Bernal applique à la lettre les principes publicitaires. Pas de discours qui fâche. Evacuées les tortures, les tabassages, les disparitions...

Heureusement il y a le NO. Mais si le film raconte l’histoire de l’opération publicitaire anti-Pinochet, il ne reprend pas une esthétique léchée. Au contraire, l’image tournée avec une caméra vidéo est plutôt sale. Ce qui importe, c’est le changement subtil qui s’opère chez René. Il a vu sa femme se faire tabasser sans réagir, il est publicitaire, cynique, sans états d’âme. Il vend sa campagne comme il le ferait pour un soda. Et pourtant, grâce au jeu subtil de Gael Garcia Bernal, on voit comment le doute arrive peu à peu et rend plus complexe et plus touchant le personnage. Il faut dire que ses adversaires ne savent pas se départir de leur violence et qu’une menace sourde rampe tout au long du film. Est-ce l’affleurement d’une conscience politique ? Si on est optimiste, on dit SI. No. Film chilien de Pablo Larrain avec Gael Garcia Bernal, Alfredo Castro, Antonia Zegers (1 h 55) http://www.allocine.fr/film/fichefi...