Accueil du site > Djemilove > Caroline Sand et George Loeb !

Caroline Sand et George Loeb ! Djemilove

La chansonnière comédienne Caroline Loeb revisite avec effronterie , poésie , fraicheur et espièglerie la vie et l’oeuvre de la bonne Dame de Nohant, baronne du Devant que les jaloux phallocrates de l’époque surnommaient La baronne du "derrière " !

Tout y passe ! Ses amants d’abord, reçus à demeure au manoir de la “ La "Châtre", “bourgade près de Châteauroux , dans le Berry sauvage et légendaire de La mare au diable : du timide Delacroix à Liszt le favori , en passant par l’impuissant Chopin, à la chambre bleue réservée , l’indomptable et furieux Musset , Balzac, Merimée jusqu’à Pauline Viardot la cantatrice tant convoitée par les hôtes prestigieux !

Ses convictions féministes aussi dans un monde d’hommes , misogyne et implacable avec les femmes qui avaient des prétentions d’écriture à tel point qu’elle masculinisa son nom d’auteur Sand mais sans le “ eau ” de Jules Sandeau. Son idéologie socialiste dans le XIX eme bourgeois paternaliste également en souvenir d’une mère d’origine modeste dont elle n’a jamais renié les origines, mariée à un aristocrate tout de même ! ... Son fils enfin, Maurice qui animera devant un parterre prestigieux le théâtre des marionnettes ...

Des amours sulfureuses de la romancière essayiste, ivre d’indépendance, on entendra le récit en chansons, en musique et on devinera avec délectation la filiation que Caroline Loeb entremêlera avec délicatesse avec le personnage qu’elle campe : une femme d’aujourd’hui aux prises avec les affres de la création et les exigences des producteurs, devant monter en huit jours , sous nos yeux, un impromptu : un spectacle sur George Sand. La mise en abîme excelle et les vies respectives de Sand avec son filsMaurice et la fille de notre dramaturge en herbe finissent par se confondre et se trouver dans une mise en scène étrange de similarité entre les deux personnages subversifs aussi l’un que l’autre !

Une Caroline Loeb plus que vivante en proie au vertige de l’identification parfaite ! Nous voulons bien être les spectateurs fantomatiques de ce joyeux théâtre de marionnettes chez la bonne Dame de Nohant , boulevard Bonne nouvelle cette fois ! Saluez- la de ma part !

Théâtre du Gymnase du jeudi au samedi à 19h 45 - Réservation au 01 42 46 79 79