Accueil du site > Feuilleter > Au bar comme à l’asile, un monde fou !

Au bar comme à l’asile, un monde fou ! Feuilleter

Infirmière psychiatrique et femme de terrain, Yo côtoie et tutoie l’aliénation mentale sous ses avatars les plus inattendus. Sa rare faculté d’écoute conjuguée à un savoir mettre en confiance font de la jeune femme le réceptacle de l’indicible. S’ il restent muets devant le psychiatre, les patients se délestent de leurs fardeaux avec elle. Le soir, a son tour, elle demande asile. Le havre en question est un bar L’enclume sis au pied de son immeuble. Dans ses eaux fortement alcoolisées croisent des êtres réputés "normaux" mais en fait déboussolés par l’existence. A son corps défendant, elle redevient "Madame confesse". Sur un fil ténu, elle fait de la haute voltige et trouve un équilibre précaire. Mais comme l’écrit l’auteur Caroline Tiné, "Yo sait que les cicatrices, petit à petit, deviennent des lignes fines comme un fil" .

Avec des portraits ciselés de personnages subtils et friables à la fois, Caroline Tiné n’a pas écrit un nouvel Eloge de la Folie à l’instar d’ Erasme. Il s’agit plutôt d’un vade-mecum qui guide nos pas sur les tortueux sentiers de la détresse psychique.

( Le Fil de Yo roman par Caroline Tiné Ed JC Lattès) en Librairie et sur AMAZON.fr )