Accueil du site > Djemilove > Alain Gourdon, alias Aslan tire sa révérence en " roi de la Pin up (...)

Alain Gourdon, alias Aslan tire sa révérence en " roi de la Pin up " Djemilove

D’origine arménienne, Alain Gourdon a pris comme pseudonyme le nom de son grand-père, Aslan. Dessinateur de figures, nus, illustrateur, sculpteur, il est né en 1930 à Lormont en Gironde. A quatorze ans, il entre au Beaux-Arts de Bordeaux. Un an plus tard, il obtient le premier prix de l’Université en anatomie artistique. Muni d’une dispense d’âge, il est ensuite admis à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Au concours d’entrée, il est deuxième en dessin. A dix-sept ans, il concourt pour le Grand Prix de Rome. En 1950, il réalise le buste de Firmin Gémier qui est placé au Palais de Chaillot. Son buste d’Antoine est acheté par l’Etat et placé à la Comédie Française, Salle du Luxembourg. Pendant son service militaire, il entreprend le buste du général de Lattre de Tassigny. Exposée au Salon de l’Armée, cette sculpture en bronze obtient le Grand Prix. Il est nommé peintre et sculpteur officiel de l’armée. En 1953, il réalise le buste du général Eisenhower. Des bustes de "Marianne" sont également réalisés par Aslan, parmi lesquels celui dont Brigitte Bardot fut le modèle et qui sera remarqué par André Malraux. Renouvelant son art, Aslan s’impose rapidement dans l’illustration et la publicité. En 1973, il associe ses dons artistiques à la technique de la lithographie qui devient son nouveau moyen d’expression. Essentiellement peintre de femme, Aslan a inventé dans les années soixante l’archétype de la "pin up" qui n’est plus photographiée, mais dessinée. Il peint, dessine et sculpte ses nus dans une facture proche de l’hyperréalisme. BENEZIT, Dictionnaire critique et documentaire des Peintres, Sculpteurs, Dessinateurs et Graveurs, Paris, Editions Gründ, 1999.