Accueil du site > People’tte

Madonna : carrière en cul de sac ! People’tte

Au 57 ème Grammy Awards de la musique à Los Angeles, Madonna a amené son vieil instrument déjà éculé du temps des anciens Grecs ! DjemiLove

"Je ne suis pas noir, je suis O. J.!" :O. J. Simpson : Made in America (1/5) ARTE People’tte

O. J. Simpson : Made in America (1/5) sur ARTE

Vingt ans après le procès-fleuve d’O. J. Simpson et son acquittement spectaculaire, cette fresque documentaire magistrale met à nu le destin d’une star déchue qui a cristallisé les démons de l’Amérique, et en premier lieu la question raciale. Premier volet. 1. "Je ne suis pas noir, je suis O. J." En 1967, un jeune athlète noir affamé de gloire devient la star de l’université USC de Los Angeles grâce à sa capacité hors norme à percer les lignes ennemies sur un terrain de football américain. L’année suivante, trois ans après les émeutes du quartier de Watts, qui ont ravagé la ville et secoué l’Amérique, un nombre croissant de sportifs afro-américains mettent en danger leur carrière pour s’engager dans le combat en faveur des droits civiques. Mais ce prodige aux allures de gendre idéal s’en tient prudemment à distance, pour devenir le chouchou d’une Amérique blanche pourtant encore ouvertement raciste. "Je ne suis pas noir, je suis O. J.", résume-t-il. À la fin des années 1970, quand il prend une retraite précoce après plusieurs années de records au sein de l’équipe de Buffalo, O. J. Simpson, alias "The Juice", semble une parfaite incarnation du rêve américain. Devenu célébrissime, notamment grâce à des spots publicitaires pour les voitures de location Hertz qui ont décuplé sa renommée sportive, il entame une carrière de comédien et emménage à Brentwood, un quartier huppé de Los Angeles avec sa nouvelle compagne : une toute jeune femme blonde nommée Nicole Brown. Réalisation :Ezra Edelman sur ARTE

« 8 FEMMES » DES ANNÉES 80 Philippe Morillon People’tte

Chat d’or, la mascotte griffée du Select nous a quittés People’tte

Comme Baudelaire, Montaigne ou Sand, le Sélect a son chat. Cette brasserie née dans Les Années folles continue d’écrire les plus belles pages de Montparnasse. Chat d’or, sa mascotte griffée, voue ses neuf vies au souvenir des heures chaudes nuits de Kiki de Montparnasse et se dévoue corps et âme à ses hôtes célèbres ou anonymes. Vous le surprendrez souvent, comme ici perché sur son trône de zinc, le regard complice et pas peu fier du solennel portrait de son double inversé le "Général Mickey", son nom de campagne ! Seul ou accompagné, régalez-vous de la sole meunière et saluez Chat d’or de ma part. C’est ce que nous écrivions en 2012. Hélas, le célèbre matou du "Select" a troqué depuis sa fourrure zébré contre un linceul d’airain ! Ciao, chat d’or, dors bien dans ton sommeil éternel !

Brasserie Select : 99 boulevard du Montparnasse 75006 Paris Tél 01 45 48 38 24

0 | 4 | 8 | 12 | 16 | 20 | 24 | 28 | 32 | ...

Lors du Gala officiel pré-Grammy, Rihanna porte une robe de satin de soie collection Couture Eté 2014 d’Alexandre Vauthier

Jimmy Nelson photographe

CARA DELEVINGNE à la mode

Lucas, footeux pacifique Lucas 18 ans et toutes ses dents ! Son quartier général : le stade Charléty . Footeux fanatique mais pacifique, il étudie le journalisme et sa plume va courir après le ballon. Son encre, il entend bien la verser sur tous les champs d’honneur du sport ! A STUDEC TV, on le prépare aussi au rôle de présentateur TV. Avec son jeans très James Dean et sa mine argentine, il crèvera l’écran et les cœurs !

Marie Laure de Decker

Marie Laure de Decker, oeil du demi siècle. Depuis 1972, Marie Laure parcourt la planète pour en fixer les évènements majeurs. Reporter-photographe de renom, collaboratrice de l’agence Gamma, elle parcourt le monde et témoigne en faveur des artistes. Conflits et rencontres au XXe siècle, rien n’a échappé à son objectif. Proche des artistes, elle a réalisé de très nombreux portraits : Gilles Deleuze, Pierre- Jean Jouve, Patrick Modiano, Gabriel Garcia-Marquez, Satyajit Ray, Marguerite Duras, Marguerite Yourcenar, Jacques Prévert, Orson Welles etc ...

Pascal Humbert

©Djemilove Nouvelle Affaire, 5 rue Debelleyme 75003 Paris +33 1 44 61 27 70 Victoire de Castellane