Accueil du site

Urban Space New Rock Boys ! Frimer

De passage à New York mercredi, Saint Laurent a présenté une collection hommes printemps-été 2019 dans la lignée rock indémodable et réinterprétée par le designer Anthony Vaccarello, qui a intégré de nombreux éléments de l’imagerie western urbain

Pour cet événement, la maison YSL avait planté son podium côté New Jersey , à quelques centaines de blocs de la statue de la Liberté avec, en toile de fond, les gratte-ciels de Manhattan.

Le designer a osé pour l’occasion une série de mannequins ne portant que pantalons et santiags et colliers de plumes sur des torses dénudés, avatars contemporains des accessoires amérindiens.

L’ esthétique rock, imposée par Hedi Slimane chez YSL est prise d’assaut par Anthony Vaccarello qui, lui, dans le même esprit rend hommage aux Ramones, Iggy Pop et Johnny Thunders, Mink DeVille

Le designer a même osé une série de mannequins ne portant, outre pantalons et bottes, plusieurs colliers de plumes sur un torse dénudé, lesquels rappelaient des accessoires amérindiens.

Bandanas, franges, lacets en cuir, broderies métalliques sur les épaules, chapeaux cordobes aux bords carrés, les clins d’oeil à l’imagerie western étaient omniprésents.

Ce cow-boy des villes version Vaccarello porte des vestes cintrées, régulièrement brodées de pièces métalliques argentées ou dorées qui le sortent de la discrétion du noir, qui domine tout le reste.

Soutenue par le syndicat américain de la mode (CFDA), cette initiative n’a cependant amené qu’une poignée de grands noms à présenter une collection 2019, les autres s’en tenant, cette semaine, à la version "resort" ou "cruise", sorte de pré-collection dévoilée entre deux Fashion Weeks.

La Galerie de la Clé ouvre ses yeux sur "BEAUTÉS MONSTRES" de Dom Garcia Flâner

"BEAUTÉS MONSTRES" dans l’oeil de Dom Garcia à la Galerie de la Clé

LALLA MORTE

Nuit du Cirque Eléctrique au Salò Le Sentier, Paris 2017

© DOM GARCIA

Les monstres ne se cachent plus sous votre lit mais dans le livre du photographe Dom Garcia connu sous le pseudonyme de Dom Tom. Dans les années 90, cet artiste devient illustrateur dans les milieux de l’édition alternative. Par la suite Dom Garcia se consacre exclusivement à son médium : la photographie. Fasciné, il arbore simultanément son travail sur des séries de portraits urbains et de corps, dans les folles nuits glam-trash parisiennes.

JEROEN DEJONCKHEERE & LUC BRUYERE

I Wanna Be Your Slave, ‘Dracula Is Not Dead Show’ Nuit Bruce La Bruce au Salò Le Sentier, Paris 2016

© DOM GARCIA

Rolf Saint-Agnès ,"Les gouttes et les couleurs" Djemilove

L’artiste : ROLF SAINT AGNES

Adresse :

Musée du vin et du négoce de bordeaux jusqu’au 30 juin 2018.

41 rue Borie, Bordeaux, Gironde, Nouvelle-Aquitaine

HORAIRES Samedi 19 mai 2018 18h00 - 19h00 19h00 - 20h00 /20h00 - 21h00/ 21h00 - 22h00

L’artiste : ROLF SAINT AGNES

Jean-Christian Bourcart : pulsion de voyeurisme Flâner

Jean-Christian Bourcart Au défilé de mode Paris, 1989

Les premiers pas de Jean-Christian Bourcart à Libération donnent le ton d’une vision singulière du photojournalisme. Dans les années 1980, on s’éloigne du message originel du journal fondé par Jean-Paul Sartre en 1973 : « Peuple, prends la parole et garde-là ». Le journal, qui avait suspendu une première fois sa parution, reparaît le 13 Mai 1981, quelques jours après l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République. Le journal connaît alors une période euphorique. En pleine récession économique, le quotidien “social-démocrate à tendance libertaire” épouse et rend compte des transformations culturelles de la gauche française. Porte-voix de la petite-bourgeoisie urbaine, Libération atteint son pic de diffusion en 1988, avoisinant les 200 000 exemplaires.

La culture est la grande affaire du journal, ce qui le rend “indispensable” à un lectorat exigeant dans ce domaine. Si le ton est donné par la “Une” accrocheuse, souvent provocatrice, la photographie procure une forme originale à un projet éditorial unique dans la France des années 1980 et 1990. La photographie à Libération n’a rien d’un exercice de style. Les photographes sont peu nombreux à connaître les références de la maquette, “VU” n’est plus qu’un modèle pour Christian Caujolle, l’initiateur de la politique photographique du titre. Les photographes revendiquent d’autres influences. L’époque est au Rock-n-Roll, au punk en particulier, les soirées s’enchaînent dans les boîtes, la sexualité y est exacerbée, on y parle littérature underground, les drogues font partie du paysage, telles sont les sources d’une inspiration que des rédacteurs encouragent et soutiennent. La relation image/texte est orchestrée par des journalistes qui n’entrevoient pas de césure entre leur vie personnelle et leur fonction journalistique. Serge Daney et mon ami Michel Cressole, Hélène Hazéra, Alain Pacadis, au grand dam de Serge July, fabriquent un objet quotidien qui relève plus du magazine !

Jean-Christian Bourcart Grace Jones 1989

Le photographe de Libération est maître du temps. Il est ce faiseur d’images, défendu par Christian Caujolle, directeur du service photographique de 1981 à 1985, à l’opposé du simple illustrateur souhaité par l’ensemble des rédactions. L’image est en dialogue avec le texte. On ne parle plus sommairement en termes de légendes. Le commentaire et l’image ne font qu’un parce que complémentaires...Suite

Jean-Christian Bourcart Manifestion CGT mai 1988

Jean-Christian Bourcart Une excuse pour regarder, archives 1980-2000

Musée Nicéphore Niépce

28 quai des messageries

71100 Chalon-sur-Saône

03 85 48 41 98

03 85 48 63 20 / fax

contact@museeniepce.com

www.museeniepce.com

www.open-museeniepce.com

www.archivesniepce.com

16.06 ... 16.09.2018 vernissage / vendredi 15 juin à 19h

Bonne fête maman ! Petite fille deviendra grande... Djemilove

A ma mère.. Djemilove

Pour nous les femmes COLONIA EAU DE COLOGNE - ACQUA DI PARMA Fragrance élégante, délicate et intemporelle créée à Parme en 1916, Colonia est la première des Eaux de Cologne créées par Acqua Di Parma. Fraîche et lumineuse, cette création, riche en matières naturelles, révèle la tradition et l’élégance italienne.

L’Helvète Nouvelle Vague : Jean-Luc Godard

"Nous nous demandions comment dans l’obscurité totale Peuvent surgir en nous des couleurs d’une telle intensité"

Les fauteuils ont claqué pendant la présentation du Livre d’Image du génie helvétique, une soupe d’oeuvres d’art commentée par sa voix d’outre-monde. Vas-y Jean-Luc, lâche rien !

PARFUM LOUBOUTIN

Trouble In Heaven Parfum 80ml / 2,7 fl. oz.

Le livre "Simon Bocanegra photographe"

Un crayon plein de douceur... L’artiste Cédric Rivrain.

Olivier Saillard-Violeta Sanchez habillent la mode pour l’hiver !

`

Saad-allah Wannous

Né en 1941 en Syrie. Après des études en Égypte, Saad-allah Wannous devient rédacteur dans différentes revues littéraires et politiques. Après un séjour à Paris, où il étudie le théâtre, il se consacre à cet art comme auteur dramatique cherchant construire un théâtre arabe contemporain. Puis il crée le festival d’art dramatique de Damas, et participe à la création de la revue La Vie théâtrale. Son écriture, qui ne refuse pas les influences occidentales tout en restant très proche des formes orientales, le rendra célèbre dans de nombreux pays grâce aux traductions réalisées dans une dizaine de langues. Rituel pour une métamorphose a paru en 1994 en arabe, en 1996 en français, avant son décès en 1997.

Punk - Une esthétique

Editions Rizzoli "Le mouvement punk était en soi une culture dégradable. Tous les fanzines, flyers et posters étaient fabriqués à bas prix, à la sauvette : la photocopieuse était reine, le papier de mauvaise qualité et les originaux le plus souvent égarés. Le mode de vie aléatoire des principaux acteurs du mouvement, qu’ils soient fans, musiciens, écrivains ou artistes, renforçait ce caractère éphémère. Par définition, la contre-culture n’alimente pas sa propre documentation", Johan Kugelberg.

Sous la direction de Johan Kugelberg et Jan Savage, avec les contributions de William Gibson, Linder Sterling et Gee Vaucher, Punk, une esthétique, retrace en images les origines, l’évolution et l’influence du mouvement. www.rizzoliusa.com REI KAWAKUBO STYLISTE DE COMME DES GARÇONS

"Dog Transgenre"...

Billy Boy & Lala 2006.

Marie Laure de Decker Marie Laure de Decker, oeil du demi siècle. Depuis 1972, Marie Laure parcourt la planète pour en fixer les évènements majeurs. Reporter-photographe de renom, collaboratrice de l’agence Gamma, elle parcourt le monde et témoigne en faveur des artistes. Conflits et rencontres au XXe siècle, rien n’a échappé à son objectif. Proche des artistes, elle a réalisé de très nombreux portraits : Gilles Deleuze, Pierre- Jean Jouve, Patrick Modiano, Gabriel Garcia-Marquez, Satyajit Ray, Marguerite Duras, Marguerite Yourcenar, Jacques Prévert, Orson Welles etc ...