Accueil du site

Un petit ours fait la connaissance d’un petit sapin de Nöel. Djemilove

La rencontre du Petit Ours et de son petit sapin de Noël nous donne un sentiment régressif, une dose d’Amour... Et nous avons sept ans. C’est Noël !

Guillon Fleurs 120 Boulevard Raspail 75006 Paris

Pascal Greggory : "Patrice Chéreau fait partie de ma vie." Djemilove

Ceux qui m’aiment...

Écrits de Patrice Chéreau lus par Pascal Greggory....

"Si j’ai un désir fort de dire les textes de Patrice Chéreau, c’est d’abord parce qu’ils sont d’un grand écrivain, d’une grande beauté littéraire et qu’ils sont peu connus du public… Cette lecture je la voudrais à la fois intime et universelle. Des lettres qu’il m’a écrites, jusqu’à ses textes sur ses mises en scène, ses réflexions théâtrales et cinématographiques."

Écrits de Patrice Chéreau lus par Pascal Greggory

frame src="https://www.franceculture.fr/player..." width="481" frameborder="0" scrolling="no" height="137">

Photographe : Richard Avedon

Réserver lundi 10 décembre - 20h00 Grande salle, Odeon 6e

accéder à l’Odéon

Place de l’Odéon, Paris 6e

Métro Odéon 4 - 10 Bus 58 - 63 - 70 - 86 - 87 - 96 - N12 - N13

accéder aux Ateliers Berthier 1, rue André Suares, Paris 17e Métro 13 + RER porte de Clichy Bus PC3 - 138 - 173 - 54 - 74 - N15 et N51

99 francs de mépris ! People’tte

Phloèm Sèv il y a 17 heures La cigale ayant vagi toute la nuit Se trouva fort dépourvue quand potron minet fut venu Pas un seul petit morceau De texte, de vers fins ou sot. Elle alla crier excuse Chez la Fourmi que ça n’amuse, La priant de lui prêter Quelque indulgence pour subsister Jusqu’à la saison nouvelle. « Je vous amuserai !, lui dit-elle, Avant l’août, foi d’animal, Mon Intérêt est principal ! » La Fourmi n’est pas prêteuse : C’est là son moindre défaut. « C’était la dernière chronique de Beigbeder Fréderic." —Mais cette nuit au Medelin, triomphant Je dansais, ne vous déplaise. — Vous dansiez ? J’en suis fort aise. Eh bien ! Dormez et ne revenez plus avant longtemps. »

Phloèm Sèv

Epique époque.

La lampe d’Amlaoui Djemilove

Lampe créée par Hadjadj Amlaoui

Séquoia humain par le gabarit, regard conquérant, tignasse en ordre de bataille, on imagine Hadjadj Amlaoui tenant le rôle de Gengis Khan dans une super production de la Metro Goldwin. Et la folle du logis aurait en partie raison ! Né en Meurthe et Moselle, d’un père mongol et d’une mère algérienne, ce quadragénaire, force de la nature, galope sur trois continents. Il est donc homme de grands espaces ! Le Sahara et les Touaregs représentent l’un ses pôles d’exploration. Atavisme oblige, l’Himalaya et l’Asie centrale constituent l’autre centre de gravité. Choix logique dans la mesure où la quête de la spiritualité est sa préoccupation majeure. Itinéraire gratifiant car il lui permit d’approcher le Dalaï Lama. Homme à surprises, Hadjadj l’est également par sa formation. Tourneur fraiseur mais aussi étudiant la langue française en Sorbonne. Avec de telle prémisses, l’artisanat d’art devient la voie idéale pour exprimer le travail qu’il fait sur lui même. J’ai pu découvrir ce noble artisan en train de façonner et de mêler le verre, le bois et l’acier pour réaliser des merveilles comme cette lampe Nouwara (fleur en arabe) . Chacune de ses productions est un hymne à la joie !

Portrait de l’aritste Hadjadj Amlaoui

pour tout renseignement : djemilove3@gmail.com

Que reste-t-il de notre gai Paris..! Flâner

La Prison de la Santé fait peau neuve mais pas la pissotière de l’autre côté du mur, Boulevard Arago, dernier vestige du temps des minets du Drugstore, des nuits folles de la rue Saint-Anne, des cinémas porno de Strasbourg-Saint-Denis. La pissotière, comme symbole de la liberté (d’uriner ou plus si affinité), est la seule qui attende toujours les détenus à la sortie de la cellule.

©Djemila Khelfa

Pour l’argot gay c’était "les tasses", aussi connues sous le nom de vespasiennes. Parisiennes comme les kiosques, les bancs, les fontaines Wallace ou les colonnes Morris, les pissotières ont été fermées par la police qui les surveillait déjà dans les années soixante-dix, à l’époque où Roger Peyrefitte écrit que « La brigade mondaine fixe à 3 minutes le délai normal pour pisser. Ceux qui le dépassent deviennent suspects, et s’ils sont deux, risquent un séjour au Quai des Orfèvres... ».

Depuis remplacées par des blocs de plastique informes le long des quais de Seine, les pissotières ne manquent pas qu’aux romantiques nostalgiques. Rendez-nous nos pissotières Madame la maire Anne Hidalgo !

Quand me viens l’eau à la bouche...

NARS au Bon Marche

Pour nous les femmes COLONIA EAU DE COLOGNE - ACQUA DI PARMA Fragrance élégante, délicate et intemporelle créée à Parme en 1916, Colonia est la première des Eaux de Cologne créées par Acqua Di Parma. Fraîche et lumineuse, cette création, riche en matières naturelles, révèle la tradition et l’élégance italienne.

L’Helvète Nouvelle Vague : Jean-Luc Godard

"Nous nous demandions comment dans l’obscurité totale Peuvent surgir en nous des couleurs d’une telle intensité"

Les fauteuils ont claqué pendant la présentation du Livre d’Image du génie helvétique, une soupe d’oeuvres d’art commentée par sa voix d’outre-monde. Vas-y Jean-Luc, lâche rien !

PARFUM LOUBOUTIN

Trouble In Heaven Parfum 80ml / 2,7 fl. oz.

Le livre "Simon Bocanegra photographe"

Un crayon plein de douceur... L’artiste Cédric Rivrain.

Olivier Saillard-Violeta Sanchez habillent la mode pour l’hiver !

`

Saad-allah Wannous

Né en 1941 en Syrie. Après des études en Égypte, Saad-allah Wannous devient rédacteur dans différentes revues littéraires et politiques. Après un séjour à Paris, où il étudie le théâtre, il se consacre à cet art comme auteur dramatique cherchant construire un théâtre arabe contemporain. Puis il crée le festival d’art dramatique de Damas, et participe à la création de la revue La Vie théâtrale. Son écriture, qui ne refuse pas les influences occidentales tout en restant très proche des formes orientales, le rendra célèbre dans de nombreux pays grâce aux traductions réalisées dans une dizaine de langues. Rituel pour une métamorphose a paru en 1994 en arabe, en 1996 en français, avant son décès en 1997.

Punk - Une esthétique

Editions Rizzoli "Le mouvement punk était en soi une culture dégradable. Tous les fanzines, flyers et posters étaient fabriqués à bas prix, à la sauvette : la photocopieuse était reine, le papier de mauvaise qualité et les originaux le plus souvent égarés. Le mode de vie aléatoire des principaux acteurs du mouvement, qu’ils soient fans, musiciens, écrivains ou artistes, renforçait ce caractère éphémère. Par définition, la contre-culture n’alimente pas sa propre documentation", Johan Kugelberg.

Sous la direction de Johan Kugelberg et Jan Savage, avec les contributions de William Gibson, Linder Sterling et Gee Vaucher, Punk, une esthétique, retrace en images les origines, l’évolution et l’influence du mouvement. www.rizzoliusa.com REI KAWAKUBO STYLISTE DE COMME DES GARÇONS

"Dog Transgenre"...

Billy Boy & Lala 2006.

Marie Laure de Decker Marie Laure de Decker, oeil du demi siècle. Depuis 1972, Marie Laure parcourt la planète pour en fixer les évènements majeurs. Reporter-photographe de renom, collaboratrice de l’agence Gamma, elle parcourt le monde et témoigne en faveur des artistes. Conflits et rencontres au XXe siècle, rien n’a échappé à son objectif. Proche des artistes, elle a réalisé de très nombreux portraits : Gilles Deleuze, Pierre- Jean Jouve, Patrick Modiano, Gabriel Garcia-Marquez, Satyajit Ray, Marguerite Duras, Marguerite Yourcenar, Jacques Prévert, Orson Welles etc ...